L'Etre: revue d'art et de lettres modernes
Accueil > Poésie > Poésie
La vengeance
par 
 
1 page | 203 lecteurs
Temps de lecture
Temps de lecture: 1-5 minutes
  |   Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères      |   | 
Plus d'informations sur La vengeance 
J’ai pris tes détours pour mes contours, j’ai envahi tout ton être, pénétré ton âme, défait et refait tous tes liens. J’ai capturé ton regard, percé tes yeux, mis à nu tes balafres, déchiré tes strass.
Je deviens ton moi le plus intime, le plus profond, le plus indécent, j’accélère tes battements, j’éponge tes angoisses.
A travers tes soupirs je me glisse en toi, je gonfle tes veines, je deviens ton propre sang. Je t’apprivoise, je caresse ton corps avec mon souffle, je me fonds en toi. Y’a plus d’encre dans la machine, alors j’ai puisé dans tes veines.
Je te dissèque, te décompose et je compose.
Je te travaille au corps, au corps à corps, à corps perdu.
Je survis dans tes insomnies, ma plume glisse le long de ton corridor, j’ouvre tes portes les plus sombres et j’empoigne ton cœur en émoi.
Je me délecte de ton état d’ivresse, je suis ton propre sommelier et j’arpente avec légèreté les courbes de ton euphorie.
Tu te plonges dans l’oubli, dans la chaleur oppressante de mon agonie, je fissure les plafonds de ta nostalgie pour sauver ton âme endolorie.

J’ai tiré sur ton corps...à bout portant...


© Camille Page. 2013
L'Etre | Début de page