L'Etre: revue d'art et de lettres modernes
Accueil > Poésie > Poésie
Ophélie
 
1 page | 178 lecteurs
Temps de lecture
Temps de lecture: 1-5 minutes
  |   Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères      | 
Plus d'informations sur Ophélie 
Ophélie par
Ophélie découd ses jambes elle y crée
des interstices
pour y mettre des nuages, des plantes, un sexe, une jument,
elle créé et elle découd
pour rentrer plus.
Elle rentre le tonnerre
elle rentre la pluie et l’alcool
violet
et l’amertume.
Elle aime.
Elle découd et créé.
Elle féconde.
Elle aime.
Un ventre de lin.
Un ventre de joncs.

**

Il y a dans son ventre une mangue
rouge
et féconde.
Elle tire dessus
elle lâche
des milliers de pépins amers
couleur de jus de nuit
couleur de prunes.


© . 2014
L'Etre | Début de page